Conférence Internationale sur l'Hydrologie des Grands Bassins Fluviaux de l'Afrique

Hammamet, Tunisia, October, 26-30th, 2015

Téléchargez la 2ième circulaire

Contexte

Quest-ce que FRIEND-Water ?

Le programme FRIEND-Water (Régimes découlement déterminés à partir de séries de données internationales expérimentales et de réseaux), depuis plus de 25 ans, vise à dynamiser les communautés régionales d'experts et à générer de nouvelles connaissances sur l'hydrologie régionale et les processus multi-échelles du cycle de l'eau. FRIEND-Water étudie les variations à long terme et l'évolution des variables hydrologiques afin de mieux comprendre les effets du climat, de l'environnement et des activités anthropiques sur les distributions spatiales et temporelles de l'eau. Les projets scientifiques et la formation soutenus par le programme FRIEND-Water sont essentiels pour : la gestion des ressources en eau, les développements socio-économiques, la protection de l'environnement et l'évaluation des impacts des changements globaux, y compris ceux liés au changement climatique et aux activités anthropiques. Programme transversal du Programme d'Hydrologie International (PHI) de l'UNESCO, FRIEND-Water contribue aux recherches sur : les ressources régionales en eau, les sécheresses, les changements globaux et le cycle de l'eau, ainsi que l'éducation et le renforcement des capacités. Le programme FRIEND-Water complète et interagit avec de nombreux projets nationaux et des initiatives internationales.

Objectifs Scientifiques

L'augmentation de la population, l'augmentation de la demande en eau, tant en quantité qu'en qualité, l'augmentation de la température moyenne mondiale et d'autres changements climatiques, modifient les relations pluie-débit de l'échelle locale à l'échelle continentale, et modifient la disponibilité et la potabilité de l'eau.

Toutes les activités humaines ont un impact important sur les relations pluies-débits et les régimes de ruissellement: activités agricoles, soit pluviales ou irriguées, barrages et autres ouvrages hydrauliques, routes et urbanisation, la gestion de la forêt, mais aussi de l'eau et les pratiques de conservation du sol, la protection de l'écosystème, par exemple.

La régulation des débits, toute l'année contribue à atténuer l'impact des inondations, alimentation de la population en eau douce, l'agriculture, l'irrigation et les activités de loisir avec flux régulés d'eau, la préservation des écosystèmes, la production d'énergie.

En raison de leur taille et de leur rôe central dans les ressources et les activités des pays, les grands bassins fluviaux sont les principaux objets socio-économiques.

Mais en Afrique, la plupart d'entre eux sont mal surveillés et gérés. Leurs ressources en eau ont été exploitées depuis longtemps, sans souci de la durabilité de la ressource en eau et de qualité de l'eau dans les écosystèmes, et surtout, leur gestion ne prend pas suffisamment en compte la préservation de l'équilibre naturel le long de la rivière, depuis leur source jusqu'aux zones côtières.

La régulation des eaux, le transfert de l'eau d'un bassin à un autre, la conservation des sédiments dans les barrages, en utilisant l'eau de surface pour l'irrigation ou pour augmenter localement le niveau de la nappe phréatique, toutes ces activités ont un impact majeur sur l'hydrologie en aval, vers la côte. La réduction spectaculaire des flux de sédiments à la mer ont un impact direct sur l'instabilité du littoral et la régression de la ligne de rivage, mais modifie également les équilibres des écosystèmes côtiers. La régulation des flux réduit les zones humides et les écosystèmes associés. Accroître les zones urbaines augmente le risque de crues soudaines locales, insuffisamment drainées par des infrastructures sous-dimensionnées.

DANS DE NOMBREUX PAYS les réseaux hydrologiques n'ont pas enregistré des données depuis des décennies, alors que dans beaucoup d'autres le nombre de stations de jaugeage permanents est très faible et ne couvrent pas l'ensemble du pays. Les précipitations et d'autres données climatologiques sont souvent difficiles d'accès, ce qui empêche les chercheurs de travailler avec des données précises, même dans leur propre pays. Certaines des données nécessaires peuvent être heureusement remplacées par des bases de données internationales, mais la plupart d'entre elles sont le plus souvent constituées avec seulement une petite partie des données existantes mesurées, et quelques données récentes.

Les flux de sédiments et la qualité de l'eau ne sont jamais suivis, à l'exception d'un très petit nombre de stations qui font parties d'observatoires internationaux.

Dans ce contexte, il est urgent de re-développer les grands bassins hydrologiques et les observatoires, de surveiller leur activité et mieux modéliser comment les changements de leur hydrologie ont affecté l'environnement, avec des impacts finaux sur les sociétés et les activités socio-économiques, et cette conférence est également une bonne occasion pour échanger les expériences de travail déjà en Afrique, comme dans plusieurs instances internationales de bassin.

Cette conférence internationale est placée sous l'égide de plusieurs programmes et institutions internationales, qui visent à un meilleur partage des connaissances et des données, l'augmentation du nombre d'observatoires permanents pour les grands bassins fluviaux, une plus grande coopération internationale, spécialement dans les bassins fluviaux partagés, et l'amélioration de la coopération entre les agences de développement, les opérateurs nationaux et internationaux, et le secteur de la recherche.

Thèmes de la conférence

1. Global change, climatology and hydrological regimes (Mohamed Meddi-Algeria)
2. Erosion, sediment transport and water quality (Gaston Lienou-Cameroon)
3. Coastal eco-hydrology and Integrated land-sea management (Maria Snoussi-Morocco)
4. Low flows and groundwater/surface water relationships, karstic hydrogeology (Bamory Kamagate-Côte d'Ivoire)
5. Extreme events (Ennio Ferrari-Italy)
6. Databases and observatories (Jean François Boyer-France)
5. Hydrological modeling and water resources scenarios (Denis Hughes-South Africa)
6. Relationships between man and the environment and impact on water resources and socio-economic activities (Raphael Tshimanga-RDCongo)

Les papiers sur les fleuves africains sont de premier intérêt pour cette conférence

Les études sur d'autres fleuves du monde sont aussi les bienvenus, apportant quelque chose de nouveau à niveau de la méthodologie, des techniques de mesure, la modélisation, les résultats d'application des approches de modélisation de rivière. Les approches trans-disciplinaires seront grandement appréciées. Plusieurs journaux seront contactés pour publier un ensemble d'articles dans numéros normaux ou des numéros spéciaux.

Languages: français and English

  • La conférence aura lieu du 26 au 30 Octobre. L'enregistrement sera ouvert dès le lundi 26.

  • 2015 31 mars Date limite pour la réception des résumés
    15 mai Notification aux auteurs pour les communications orales ou posters
    5 juillet Fin de la période d'inscription à prix réduit
    Juillet Troisième appel, programme provisoire
    Juillet Notification aux auteurs sponsorisés
    Septembre Programme consolidé
    Octobre Réception des articles finalisés
  • Envoyez résumés à (1 page): hammamet.lrb.2015@gmail.com

  • La conférence se tiendra à l'Hôtel Houda Yasmine Hammamet

  • Les auteurs auront la possibilit d'envoyer leurs articles aux journaux indexés qui seront associés à la manifestation.

CONTACTS

Conference Secretariat

HydroSciences
Attn: Hammamet 2015

Université Montpellier 2
Case MSE
Place Eugène Bataillon
34095 MONTPELLIER CEDEX 5
FRANCE