Peut-on garder un camélia à l’intérieur ? Conseils et astuces pour réussir

Peut-on garder un camélia à l'intérieur ? Conseils et astuces pour réussir

Choisir un camélia pour composer la décoration d’intérieur de sa chambre, d’un bureau ou du salon est une excellente idée. En dehors de son charme légendaire et de ses belles couleurs roses qu’elle propose, la plante de camélia est également un symbole de pureté, d’amour et même de chance. Mais, cette plante semble sensible à certains facteurs climatiques. Comment réussir à la garder à l’intérieur d’une pièce ? Découvrez ici quelques conseils et astuces pour y arriver.

Quelles sont les exigences des plantes camélias ?

Comme la plupart des plantes, les camélias possèdent des préférences en matière de facteurs climatiques. Ce sont en effet des plantes originaires d’Asie du Sud-Est, principalement du Japon, de l’Inde, de la Corée et de la Chine. Appréciée pour son feuillage verdoyant et ses magnifiques fleurs, la plante de camélia cultivée en terre au jardin, apprécie un éclairage faible. Ainsi, le camélia en pot se développera facilement à l’ombre ou à l’intérieur d’une pièce. Les camélias sont aussi sensibles au froid et apprécient les terres acides, c’est-à-dire les terres de bruyère.

Comment prendre soin d’un camélia en pot ?

Comment prendre soin d’un camélia en pot ?

Les exigences du camélia en pot ne diffèrent pas de celles du camélia en terre. Pour entretenir un camélia d’intérieur ou en pot, vous devez :

  • choisir la bonne variété ;
  • lui fournir un substrat adapté ;
  • le protéger contre le froid et le soleil ;
  • trouver un bon emplacement ;
  • lui fournir les substances nutritives nécessaires à sa croissance, etc.

Choisir la bonne variété de camélia

Plusieurs espèces de camélia existent. En effet, ce sont plus de 250 espèces et environ 40 000 variétés de camélia qui sont répertoriées à travers le monde. Parmi ces dernières, certaines tolèrent beaucoup plus la culture d’intérieur dans la maison. Elles deviennent alors d’excellentes candidates pour une culture en pot, surtout si vous débutez avec ce genre de plantes. On peut citer :

  • Camellia japonica ;
  • Camellia x williamsii et leurs sélections ;
  • Camellia x williamsii ‘Donation’ pour les débutants. Elle possède des fleurs doubles et roses. Ces dernières sont très facile d’entretien et très tolérante ;
  • Camellia x vernalis ‘Yuletide’ aux fleurs rouge vermillon contrastant avec des étamines dorées.
  • Camellia sasanqua, qui fleurissent en fin d’automne et en hiver.

Fournir un substrat adapté

Les camélias sont des plantes qui apprécient la terre de bruyères, ce qui justifie leur appellation de plante de terre de bruyère. À ce titre, pour réussir la culture d’un camélia en pot, vous devez lui fournir un substrat acide. Pour composer ce substrat, effectuez le mélange de :

  • ⅔ de terre de bruyère ;
  • ⅓ de terre non calcaire ;
  • et un peu de poudre de sang séché.

Disposez au fond du pot avant d’y ajouter le mélange ainsi formé, des galets et des billes d’argile. Cette précaution facilite le drainage.

Fournir au camélia les substances nutritives nécessaires

Fournir au camélia les substances nutritives nécessaires

Le camélia en pot nécessite un entretien hydrique assez soutenu. En effet, lorsque vous cultivez le camélia en pot, vous devez lui apporter régulièrement de l’eau tout en veillant à éviter les chocs hydriques. De plus, l’excès d’eau nuit à son système racinaire. De ce fait, vous devez éviter que l’eau stagne longtemps au fond du pot.

En plus de l’eau, n’hésitez pas à apporter du fertilisant à votre plante. Vous pouvez opter pour du purin d’ortie, du purin de consoude et de vinasse de betterave. Si vous souhaitez utiliser de l’engrais chimique, choisissez un produit conçu pour la terre de bruyère.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *