Entreprises de l'eau, vous recherchez un(e) stagiaire ?

Publiez votre offre de stage sur la site de l'IM2E et bénéficiez d'une sélection de candidats adaptée à vos besoins ...

Pour la publication de votre offre, téléchargez et retournez le formulaire ci-joint à l'IM2E contact@im2e.org

OFFRES DE STAGES

Pour toute réponse à une offre de stage, les candidats doivent envoyer un C.V. et une lettre de motivation à l'adresse : contact@im2e.orgPour la publication de votre offre, téléchargez et retournez le formulaire ci-joint à l'IM2E contact@im2e.org

listes des offres de stage

Campagne de mesure et Analyse d'eaux usées
mise en ligne le : 16/03/2016   
Intitulé du stage Ce stage s'intègre dans le cadre du projet collaboratif MATRICS (http://www.pole-eau.com/Les-Projets/Projets-innovation-finances/Matrics) aux côtés de partenaires tels que Veolia, IBM, des équipementiers industriels et des laboratoires de recherche sur la problématique de la gestion intégrée des réseaux (potable, assainissement, eau brute, pluvial).
Ce projet vise à développer des outils innovants permettant de couvrir les différentes étapes du cycle de l'eau : réseaux d'eau brute, d'eau potable et d'eau usée. L'intégration de ces outils dans un système d'information global donnera aux exploitants ainsi qu'aux clients une vision d'ensemble des réseaux, actualisée en temps réel, ce qui représentera une innovation majeure en matière de d'assistance au pilotage et de collaboration des acteurs sur le cycle de traitement de l'eau.
Dans le cadre de ce projet, le laboratoire Hydrosciences Montpellier doit développer un modèle basé sur les transformations de la matière organique dans les réseaux.
Employeur Laboratoire: Hydrosciences Montpellier UMR 5569
Envoyer LM + CV à Aurélie Volant
Date Durée du stage : 8 semaines (plus, si la date de début de stage le nécessite)
Date de prise de fonction souhaitée : 1er juin 2016 (adaptable en fonction du début des périodes de stage)
Description des activités Participation à une campagne de mesure sur les réseaux d'assainissement :
  • mise en place d'appareils de prélèvement et de mesure (préleveurs automatiques, sondes et datalogger)
  • prélèvement d'échantillons d'eau usée
  • préparation des échantillons pour analyses (filtration, acidification...)
  • analyses en laboratoire (DCOt, DCOs, MES, MVS, sulfures...)
  • mise en forme et communication des résultats
Profil/compétences étudiant de licence, IUT, ingénieur..
  • Autonomie, rigueur et capacité d'organisation, bonne condition physique, disponibilité
  • Permis B idéalement
  • Bon relationnel
Rémunération Rémunération sur la base des gratifications en vigueur 554.40 €/mois
Traitement de la micropollution organostannique aqueuse et sédimentaire par des procédés d'oxydation avancée.TBT-STOP (TBT-Sediment Treated by Oxydation Processes)
mise en ligne le : 16/02/2016   
Intitulé du stage Malgré l'interdiction des peintures antisalissures à base de tributylétain en 2008, la persistance de ce composé toxique conduit encore à sa présence à des concentrations supérieures aux normes de dragage dans les sédiments de ports. Ceci pose des problèmes environnementaux et de gestions de ces sédiments contaminés. Ce projet propose grâce au couplage de la chimie analytique et du génie des procédés de mettre au point un procédé de dépollution des sédiments de Port-Camargue par des procédés d'oxydation avancée en phase homogène UV/Ozone.
Employeur Ce projet sera réalisé dans deux laboratoires HydroSciences Montpellier (HSM) et l'Institut Européen des Menmbranes (IEM) dont les thématiques sont orientées autour du domaine de l'eau. Ch. Bancon-Montigny (HSM) axe TRACES équipe PUrH, a un de ses champs disciplinaires focalisé sur la spéciation des composés organométalliques dans l'eau et les sédiments et Stéphan Brosillon et Julie Mendret (IEM- Département Génie des Procédés Membranaires) appartiennent à une équipe dont l'expertise réside dans les procédés de traitement d'effluents contenant des composés bioréfractaires et spécialistes des procédés de traitement et des procédés d'oxydation avancée (ozonation-photocatalyse)..
Date 4,5 mois avec gratifications de stage
Description des activités Dans la liste des substances prioritaires établie par la communauté européenne, les composés organostanniques et notamment le tributylétain (TBT) sont classés parmi 10 autres composés comme "substance dangereuse prioritaire". Ce composé est notamment reconnu comme perturbateur endocrinien. Plus récemment, les perturbateurs endocriniens ont été considérés par l'Union Européenne comme "polluants émergents", avec pour objectifs d'identifier les perturbateurs endocriniens, d'évaluer leur toxicité et de lancer un important dispositif de recherche et développement. Le TBT, entrant dans la composition des peintures antisalissures pour les coques de bateaux, a été largement étudié en milieu marin. Le temps de demi-vie du TBT dans la colonne d'eau va de quelques jours à plusieurs semaines. Ce composé lipophile et peu soluble dans l'eau est fortement adsorbé par les solides en suspension, induisant de nombreuses contaminations des sédiments. La dégradation des composés organostanniques dans le compartiment sédimentaire est lente. Le temps de demi-vie du TBT est compris entre quelques mois dans les sédiments de surface et de l'ordre d'une dizaine d'années dans des conditions d'anaérobie. Des études de dégradation suggèrent que le TBT est soit décomposé en dibutylétain (DBT) et monobutylétain (MBT) en milieu aérobie, soit en DBT qui est par la suite désorbé dans l'eau. Ces sédiments constituent donc des réservoirs de composés organostanniques susceptibles de relarguer ces polluants dans le milieu aquatique lors de remises en suspension (marées, trafic maritime). Si les régulations puis interdictions des peintures antifouling à base de TBT ont entrainé la diminution des concentrations en TBT dans l'eau, les sédiments et les biotes, des exceptions à ce déclin général dans les sédiments ont notamment été signalées sur certains sites tels que les ports méditerranéens peu ou jamais dragués. Ainsi dans ces ports, les sédiments portuaires fortement contaminés posent réellement problème lorsque des opérations de dragages deviennent nécessaires. Deux niveaux de contamination des sédiments dragués sont fixés. Le niveau N1, au-dessous duquel les opérations de dragage et d'immersion seraient autorisées sans autres études : l'impact potentiel est jugé neutre ou négligeable. Le niveau N2 au-dessus duquel les opérations de d'immersion seraient susceptibles d'être interdites sous réserve que cette interdiction soit la solution de gestion la moins dommageable pour l'environnement. Les niveaux N1 et N2 relatifs au TBT sont respectivement 100 et 400 μg/kg de sédiment sec analysé sur la fraction inférieure à 2 mm. Dans ce contexte les Procédés d'Oxydation Avancée (POA) font partie des pistes identifiées par la communauté européenne pour répondre aux objectifs de remédiation et traitement des pollutions tels que des sédiments portuaires. Les POA sont des procédés réactifs qui reposent sur la génération de radicaux hydroxyles (OH�) au fort pouvoir oxydant, capables d'éliminer des substances extrèmement persistantes. Des études montrent ainsi que les POA peuvent dégrader et minéraliser facilement des polluants faiblement biodégradables. Parmi les POA étudiés, les photocatalyses hétérogène (TiO2/UV) et homogène (couplage Photo Fenton (UV/Fe2+/H2O2)) ont connu un vif intérêt de la part de la communauté scientifique. Ces procédés ont été testés de façon préliminaire aux laboratoires HSM et IEM pour dépolluer de l'eau et des sédiments du port de plaisance de Port Camargue (Gard) contaminés par du TBT, DBT et du MBT. Des résultats trés prometteurs ont été obtenus puisque l'ensemble des organoétains sont dégradés en quelques heures dans l'eau et une diminution de la contamination sédimentaire (TBT, DBT, MBT) comprise entre 45 à 78 % après 2h selon les sédiments est obtenue. La dégradation par des procédés d'oxydation avancée photochimique en phase homogène semble être la plus pertinente pour éliminer cette pollution. C'est pourquoi le couplage UV/O3, encore jamais été testé pour la dépollution des sédiments contaminés par des composés organostanniques est envisagé dans ce projet. L'objectif de ce projet est de poursuivre les travaux réalisés pour réduire au niveau N1 voire éliminer cette pollution par un procédé d'oxydation avancée en phase homogène par une méthode couplant UV et un des oxydants les plus puissant : l'ozone qui sera la source de radicaux hydroxyles. Afin de mieux appréhender les mécanismes de génération des radicaux hydroxyles et leur réactivité vis-à-vis des composés cibles, de la matière inerte (sédiment) et de la matière organique, l'objectif est d'accéder aux cinétiques de dégradation de la pollution en faisant varier plusieurs paramètres physico-chimiques (concentration O3, pH, etc.). Cette démarche permettra de calculer les rendements photoniques, i.e. l'efficacité des photons à générer une transformation chimique, qui seront indispensables pour accéder à la consommation énergétique et ainsi comparer les différents procédés testés. Les essais seront réalisés à l'IEM sur un pilote d'ozonation afin d'accéder aux cinétiques de dégradation de la pollution et d'amener des éléments nouveaux sur les processus et mécanismes de dégradation. Le traitement se fera dans un premier temps sur une eau dopée seule puis sur des sédiments contaminés par les composés organostanniques. Les sédiments testés seront de deux types : des sédiments certifiés (sédiment portuaire, Canada) et des sédiments provenant de Port Camargue (30). Les analyses de spéciation du TBT et de ses produits de dégradation seront réalisées dans les phases liquide et solide au laboratoire HydroSciences par couplage GC-ICP-MS (plateau technique AETE).
Rémunération Rémunération sur la base des gratifications en vigueur : 554.40 €/mois
Ref:2/12/2015 Cartographie (SIG) d''ndicateurs de privation d'eau prenant en compte les effets cascades avals à l'èchelle des sous-bassins versants
mise en ligne le : 16/12/2015   
Intitulé du stage Cartographie (SIG) d'indicateurs de privation d'eau prenant en compte les effets cascades avals à l'échelle des sous-bassins versants

Résumé du stage et objectifs:
Calculer et cartographier différents indicateurs de privation d'eau prenant en compte les effets cascades en aval des points de prélèvements. Pour cela 3 niveaux de données seront croisés sur un SIG : (i) des cartes de disponibilité en eau, (ii) des données de consommations d'eau et (iii) des informations relatives aux besoins en eau des écosystèmes. Les indicateurs ainsi calculés seront comparés et appliqués à un cas d'étude consistant à évaluer l'empreinte eau de différents régimes alimentaires méditerranéens (dans le cadre du Projet Medina).

Préambule
L'ACV (Analyse du Cycle de Vie) permet d'évaluer les impacts environnementaux d'un produit ou d'un service depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie du système étudié. Parallèlement aux indicateurs ACV qui concerne les pollutions de l'eau (eutrophisation, écotoxicité) se sont développés plus récemment des indicateurs de privation d'eau : citons notamment les indicateurs de Pfister et al. (2009) et le nouvel indicateur AWARE (2015) proposé par le groupe de travail international WULCA (www.wulca-waterlca.org). Ces indicateurs ont fait l'objet de cartographies mondiales à l'échelle des grands bassins versants. L'objet du stage serait d'affiner ces cartes à des échelles plus fines (sous-bassins versants) afin de prendre en compte les effets cascades de privation d'eau en aval des points de prélèvement.
Employeur UMR ITAP, Information - Technologies - Analyse environnementale - Procédés agricoles
Lieu du stage Le stage se déroulera au sein du pôle ELSA (www.elsa-lca.org), dans les locaux de l'UMR-ITAP (SupAgro-Irstea) sur le site de la Gaillarde à Montpellier. Le pôle ELSA rassemble à Montpellier des chercheurs, ingénieurs et enseignants, tous spécialistes de l'évaluation environnementale (ACV) ou de l'écologie industrielle appliquées aux agro-bio procédés.
Un déplacement de quelques jours au Pays Bas (Université d'Utrecht) en début de stage est envisageable pour la découverte et la prise en main du modèle hydrologique PCR-GLOBWB et des outils SIG développés au sein de l'équipe de recherche de Yoshihide Wada (un des co-auteurs du modèle PCR-GLOBWB)
L'encadrement de proximité sera assuré par Carole Sinfort (SupAgro). Participeront aussi à l'encadrement, Philippe Roux (Irstea), Philippe Loubet (ENSCBP - Bordeaux INP), Montse N'éez et Yoshihide Wada
Date Le stage débutera entre février et avril 2016 et aura une durée de 6 mois.
Description des activités Le stage se décomposera en quatre tâches principales :
  • Sur base SIG croiser les 3 niveaux de données suivants (en raster sur des objets de taille intermédiaire) : (i) Disponibilité en eau ; (ii) consommation en eau ; (iii) besoins en eau des écosystèmes. Cette phase sera notamment basée sur l'utilisation du modèle PCR-GLOBWB (van Beek et al. 2011)et des outils SIG tels que PC Raster ou QGIS en s'appuyant sur des langages de programmation comme Python .
  • Calculer l'effet cascade de privation d'eau (Loubet et al., 2013) en aval de chaque entité raster pour les indicateurs existants suivants :
    • WSI - Water Stress Index (Pfister et al. 2009)
    • CTA : Consumption-to-Availability from the Water Footprint Network (Hoekstra et al., 2012)nouvel indicateur issu du groupe WULCA: AWARE - Available WAter REmaning - http://www.wulca-waterlca.org/project.html
  • Cartographier les résultats obtenus en assurant une cohérence à différentes échelles : Sous bassins-versants, bassins-versants, nations, et autres échelles non-politiques (ex., biomes)
  • Appliquer les résultats obtenus sur le cas d'étude du projet Medina en évaluant l'empreinte eau de différents régimes alimentaires méditerranéens. Pour ce faire, le stagiaire utiliserait une base de données existante concernant la provenance géographique des différentes composantes des régimes alimentaires propres à chaque pays méditerranéen.

Suivant l'intérêt et la portée des résultats obtenus, ils pourraient être utilisés ultèrieurement pour la rédaction d'une publication dans un journal scientifique.
Les objectifs du stage en terme de formation par l'expérience seraient :
  • Pédagogique, en permettant au stagiaire de se familiariser avec les outils d'évaluation environnementale ACV et empreinte eau
  • Méthodologique, en coordonnant la structuration de données et de modèles dans un SIG
  • Opérationnel, en formulant un certain nombre de recommandations sur la manière de modéliser et en mettant en oeuvre des outils informatiques (SIG, Python).
Profil/compétences L'étudiant aura de solides compétences en SIG ainsi qu'en programmation Python (ou Matlab). L'étudiant devra avoir une bonne maîtrise de l'anglais pour communiquer avec les partenaires impliqués dans ce stage et pour être en mesure de comprendre les documents internationaux sur le sujet.
Des connaissances ou un intérêt pour les questions d'hydrogéologie et d'environnement seraient un plus.
Niveau de diplôme attendu niveau M2, ingénieur agro, etc.
Rémunération Rémunération sur la base des gratifications en vigueur : 554.40 €/mois
Ref:1/12/2015 Construction d'une cartographie SIG mondiale
mise en ligne le : 16/12/2015   
Intitulé du stage Construction d'une cartographie SIG mondiale de mix d'approvisionnement d'eau pour l'ACV (Analyse du Cycle de Vie)

Résumé du stage et objectifs:
Dans la lignée des mix électriques (combinant différentes sources d'énergies produisant de l'électricité sur un pays ou une zone géographique), il devient urgent de développer des mix d'approvisionnement en eau. L'objectif du stage est de construire et de cartographier ces mix à l'échelle mondiale afin qu'ils puissent être utilisables dans les bases de données d'Analyses du Cycle de Vie (ACV) couramment utilisées en évaluation environnementale.

Préambule
L'ACV (Analyse du Cycle de Vie) est une méthode qui permet d'évaluer les impacts environnementaux d'un produit ou d'un service depuis l'extraction des matières premières jusqu'à sa fin de vie (mise en décharge, recyclage, incinération, etc.). Pour réaliser ces études, des bases de données mondiales se sont constituées afin de fournir aux pratiquants ACV des données relatives aux procédés, services et matériaux les plus couramment utilisés.
Dans ce contexte, les bases de données d'ACV incluent depuis longtemps des mix électriques qui combinent les différentes sources d'énergies utilisées pour produire de l'électricité sur une zone géographique ou un pays (nucléaire, charbon, gaz, solaire, éolien, etc.). L'objectif du stage est de suivre le même principe, mais appliqué aux ressources en eau. En effet, l'eau qui est utilisée dans une région ou un pays donné pour de multiples usages (domestique, industriel, agricole, etc.) ne provient pas d'une source unique, mais plutôt d'un mélange de sources d'eau locales ou parfois importées. Selon l'origine de l'eau prélevée (rivière, lac, aquifère, mer, etc.), l'emplacement (eau abondante ou rare), le volume extrait et la saison (sèche / humide), les impacts environnementaux qui sont associés à sa consommation sont très différents. De plus, suivant le type d'usage (eau potable, eau industrielle, eau agricole, etc.) et la qualité de la source, la mise à disposition d'eau aux usagers implique la mise en oeuvre de nombreuses technologies pour le captage, le traitement et la distribution. Ces technologies utilisent des infrastructures, de l'énergie et des consommables qu'il convient d'inventorier dans les bases de données ACV de mix d'approvisionnement d'eau. Pour finir, ces mix en eau devront aussi être différenciés en fonction de la saison et à une échelle pertinente pour une prise en compte de la disponibilité locale en eau (sous bassins versants). 2/3
Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux menés dans une thèse intitulée : Empreinte eau & Analyse du Cycle de Vie : développement d'un cadre pour la prise en compte de différentes sources régionales d'eau en ACV (mix d'approvisionnement d'eau) �.
Employeur Chaire Industrielle Elsa-Pact
Lieu du stage Le stage se déroulera au sein du pôle ELSA (www.elsa-lca.org), dans les locaux de l'UMR-ITAP (SupAgro-Irstea) sur le site de la Gaillarde à Montpellier. Le pôle ELSA rassemble à Montpellier des chercheurs, ingénieurs et enseignants, tous spécialistes de l'évaluation environnementale (ACV) ou de l'écologie industrielle appliquées aux agro-bio procédés.
L'encadrement sera assuré par Susana Leão (UMR ITAP, Irstea) et Philippe Roux (UMR ITAP, Irstea).
Date Le stage débutera au printemps 2016 et aura une durée de 4 à 6 mois.
Description des activités Contenu du stage:
Les travaux conduits pendant le stage sont décrits ci-dessous:
  • Collecte des données spatialisées à l'échelle mondiale, à partir de bases de données existantes et, pour l'Europe, à partir des plans de gestion de l'eau des bassins versant et des pays (utilisation de données publiques et/ou prise de contact avec les organismes de gestion de l'eau).
  • Structuration des données collectées sur un système d'information géographique (SIG) à l'échelle mondiale à partir de bases de données existantes. Pour cela, une analyse de certains paramètres biophysiques et socio-économiques est nécessaire:
    • Distribution spatiale des ressources en eau (rivière, lac, l'eau de mer, etc.)
    • Distribution spatiale des précipitations (pluie pendant chaque saison)
    • Caractéristiques géologiques (en lien avec les eaux souterraines)
    • Population (nombre d'habitants par sous bassin)
    • Typologie des activités humaines de chaque sous bassin (industrie, agriculture, etc.), standard de vie de chaque pays (en lien avec les technologies de traitement de l'eau)
  • Typologie
Profil/compétences L'étudiant (niveau M2, ingénieur agro, etc.) aura des solides compétences en bases de données et SIG. Un intérêt pour l'évaluation environnementale sera également apprécié et une connaissance en ACV serait un plus. L'étudiant devra avoir une bonne maîtrise de l'anglais, et des bonnes capacités rédactionnelles. Il devra également faire preuve d'aisance relationnelle, d'autonomie, et de curiosité.
Niveau de diplôme attendu niveau M2, ingénieur agro, etc.
Rémunération Rémunération sur la base des gratifications en vigueur : 554.40 €/mois
Ref:01/07/2015 -Chargé(e) de mission "Communautés professionnelles Eau et milieux aquatiques "
mise en ligne le : 16/07/2015   
Intitulé du stage Chargé(e) de mission Communautés professionnelles Eau et milieux aquatiques
Employeur IDEAL Connaissances (www.idealconnaissances.com), organisme de formation pour les collectivités
Lieu du stage Porte d'Italie (proche Paris) - Kremlin-Bicêtre (Métro ligne 7)
Date A discuter - prise de fonction envisageable à partir du mois d'octobre mais pouvant envisagée début 2016.
Durée 5 à 6 mois
Description des activités En collaboration avec le Responsable de la communauté professionnelle, vous participerez activement à des missions de communication et d'évènementiel :
  • Communication et animation de communautés professionnelles
    • Animation quotidienne de la communauté pour en assurer le dynamisme : veille d'actualité, suivi des contributions, publication de contenus, publication des formations, paramétrage de la communauté
    • Accompagnement individualisé des utilisateurs de la communauté
    • Rédaction de Newsletter, communiqués sur les formations et publipostages vers les membres des communautés
  • Evènementiel
    • Formations : préparation en Comité de Pilotage, sollicitations d'intervenants, communication, publication, gestion de la logistique (inscriptions, aménagement des locaux, restauration, etc.), animation de la journée, postproduction
    • Colloque : préparation en Comité de Pilotage, montage du programme, communication, publication, co-gestion des inscriptions, représentation de la communauté professionnelle, postproduction
  • Expertise sur les communautés professionnelles animées
    • Veille d'actualité sur les thématiques de vos communautés professionnelles
    • Recherche de thématiques
    • Garantie cohérence des formations
  • Missions commerciales pour le développement des communautés professionnelles
    • Recherche de nouveaux utilisateurs
    • Réalisation d'appels téléphoniques vers des prospects
Profil/compétences Qualités requises :
  • Excellent relationnel, Polyvalence et bonnes capacités d'adaptation, autonomie et rigueur, curiosité et ouverture
  • Maitrise du pack office
  • Un intérêt pour l'univers des collectivités territoriales et/ou le web 2.0 serait un plus
Niveau de diplôme attendu Bac + 3 minimum, plusieurs formations acceptées : de formation Environnement, spécialité EAU, Géographie, Développement durable, Communication, Sciences Politiques, Gestion de projet et/ou cursus spécialisé sur les collectivités
Rémunération Rémunération : 554.40 € / mois et remboursement du titre de transport à 50%, tickets restaurant