Gouvernance de l'Institut

La gouvernance de l’Institut a pour but de se révéler simple et efficace tout en assurant au système une capacité à définir les orientations stratégiques pertinentes, à coordonner les moyens nécessaires à leur mise en œuvre, et à faire partager l’ambition et les choix politiques aux acteurs de terrain. Il doit également permettre le pilotage de l’activité scientifique et garantir son excellence en lien avec le projet de formation.

L’Equipe de Direction

La Direction, au rôle de porteur du projet, d’animation, de gestionnaire et de représentation, fera le lien avec les structures fonctionnelles de la gouvernance de l’Institut et avec les tutelles.

Le Comité d’Animation Scientifique et Pédagogique

Le CASP est le cœur de l’animation scientifique. Il rassemblera, outre la Direction, les responsables des Pôles thématiques transversaux et des représentants du volet formation. Le CASP est le lieu de discussion et d’arbitrage des actions de recherche et des demandes de moyens (investissement, financements incitatifs, bourses de thèses, post-docs, accueils de haut niveau, etc.) portées par l’Institut. La direction rend compte des choix et orientations du CASP dans son rapport annuel au Conseil Scientifique.

Le Conseil d’Institut

Il rassemble, outre la Direction, les Directeurs des Unités membres de l’Institut, des représentants élus du personnel et des membres nommés. Il a un rôle primordial pour veiller à la cohérence entre les recherches menées au sein des Unités et celles affichées par l’Institut. Il a aussi un rôle consultatif sur les moyens, l’organisation et le fonctionnement de l’Institut.

Le Comité d’Orientation Stratégique

Il est le garant de la qualité du projet scientifique de l’Institut, en valide les orientations sur la base des rapports d’activité et de prospective préparés par la Direction. Le COS est chargé de la mise en cohérence des moyens attribués à l’Institut par les tutelles. C’est aussi le lieu des interactions recherche/industrie avec le Pôle de compétitivité « Eau » : transfert de résultats et développement d’activités, remontées des attentes du Pôle dans les champs thématiques de l’Institut, etc. Le COS rassemble, dans des proportions qui seront à préciser lors de la rédaction de la Convention de GIS, des représentants des tutelles des Unités, de la Région LR, du Pôle de compétitivité Eau et de l’Agence de Bassin RMC. Plusieurs scientifiques de renommée nationale ou internationale, extérieurs au projet d’Institut, pourront également siéger au sein du COS.